Nemo et les baleines

Le Blog "Rêve familier" nous invite à revoir nos classiques.

« Vers onze heure du matin, étant à la surface de l’océan, le Nautilus tomba au milieu d’une troupe de baleines. »

Vous avez toujours eu envie de faire le tour du monde ? Embarquez au bord du Nautilus et partez à la découverte des fonds marins, de ses animaux fantastiques et des cités englouties. Vous y croiserez baleines, cachalots, dugongs, araignées de mer et autres poulpes géants… Vous serez guidés par le capitaine Nemo (« personne » en latin) dont le nom fait référence à l’Odyssée, personnage intriguant et énigmatique. Bien que le roman ait été écrit au 19e siècle, la vision que Nemo porte sur la faune marine est étonnement moderne. Son vaisseau, le Nautilus et son équipage, vivent exclusivement des ressources des océans, en conséquence de quoi, il n’est pas concevable d’y porter atteinte uniquement pour le plaisir. Ainsi, en réponse à l’harponneur Ned Land, qui aimerait donner la chasse aux baleines, il lui répond :

« Ici ce serait tuer pour tuer. Je sais bien que c’est un privilège réservé à l’homme, mais je n’admets pas ces passe-temps meurtriers. En détruisant la baleine australe comme la baleine franche, êtres inoffensifs et bons, vos pareils, maître Land, commettent une action blâmable. C’est ainsi qu’ils ont déjà dépeuplé toute la baie de Baffin, et qu’ils anéantiront une classe d’animaux utiles. Laissez donc tranquille ces malheureux cétacés, les espadons et les scies, sans que vous vous en mêliez. »

Certes, les connaissances de l’époque sur les animaux marins, en ce compris les baleines, ne sont pas exhaustives, mais Jules Vernes n’a pas l’ambition de dresser un inventaire scientifique, même s’il souhaite en donner l’illusion. Il s’agit avant tout d’un fantastique roman d’aventure qui séduira tous les amoureux de la mer !

"la baleine dans tous ses états" de François Garde

Voici un livre magnifique, qui ne ressemble à aucun autre : "la baleine dans tous ses états" de François Garde (Gallimard) est un livre sur la baleine, mais il n’est pas un traité scientifique. C’est pourtant un ouvrage très érudit, très documenté, et qui se lit comme un long poème en prose comme une ode à la baleine.

François Garde, son auteur, raconte que la baleine provoque une empathie spontanée. Elle a une présence énorme et rassurante. Réécouter l’émission de France inter

La Baleine, épisode 1

La Baleine, épisode 2